Yassine Yakouti
0 10 minutes 9 mois

Plongez dans la vie extraordinaire de Yassine Yakouti, un avocat pénaliste émérite dont le parcours hors du commun est source d’inspiration. Né en 1981 à Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine, Yassine est devenu l’une des figures les plus respectées du Barreau de Paris. Issu d’un milieu ouvrier à Antony, ses parents d’origine marocaine lui ont inculqué des valeurs essentielles, dont la persévérance, l’humilité et un profond sens de la justice. Ces valeurs sont devenues le fondement de sa vie personnelle et professionnelle, sculptant ainsi le portrait fascinant de Yassine Yakouti.

Les Débuts de Yassine Yakouti : L’Éveil d’une Passion

Dès son plus jeune âge, Yassine Yakouti a manifesté une éloquence naturelle qui a laissé présager un avenir prometteur dans le domaine juridique. Sa famille et ses amis prédisaient déjà qu’il embrasserait la profession d’avocat. Cependant, son amour pour l’art de la parole et son sens aigu de la justice étaient présents bien avant qu’il n’envisage sérieusement une carrière dans le droit.

Les années 1990 ont été marquées par l’affaire Omar Raddad, un jardinier marocain impliqué dans une affaire judiciaire controversée. Cette affaire a profondément marqué Yassine Yakouti et a éveillé en lui un intérêt pour la justice et les erreurs judiciaires. L’avocat Jacques Vergès, qui défendait Omar Raddad, est devenu une source d’inspiration pour Yassine. Il se souvient : “J’ai regardé un reportage sur Jacques Vergès et je voulais être avocat comme lui.” Cette fascination précoce a solidifié sa détermination à devenir avocat et à défendre la justice.

Yassine Yakouti : Le Chemin vers l’Excellence

L’excellence a toujours été la marque de fabrique de Yassine Yakouti. Après avoir brillamment obtenu son baccalauréat, il a poursuivi ses études à la faculté de droit de l’université Jean Monnet à Sceaux. Néanmoins, son intérêt pour la justice ne s’est jamais étiolé. Pour financer ses études, il a enchaîné les emplois, d’abord en tant que chauffeur-livreur, puis en tant que chauffeur poids lourd. Il plaisante souvent sur le fait d’être “l’un des rares avocats à posséder un permis poids lourd”, démontrant ainsi sa détermination à réussir.

Un tournant décisif s’est produit lorsqu’il a effectué son tout premier stage dans une bibliothèque au sein d’un grand cabinet d’affaires parisien, Baker McKenzie. Cette expérience a renforcé son intérêt pour le domaine juridique et l’a motivé à persévérer.

Cependant, Yassine Yakouti ne s’est pas contenté de se limiter au droit des affaires. Il aspirait à des défis plus vastes et à l’opportunité de voyager. À l’âge de 23 ans, il a poursuivi ses études à l’EDHEC de Nice, où il a étudié le droit des affaires internationales. Cette décision l’a conduit à un stage de six mois aux États-Unis, au sein du service juridique international d’une entreprise. À son retour en France, il a réussi l’examen d’entrée au Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats (CRFPA). Sa formation s’est achevée à l’école des avocats de Versailles, avant qu’il ne traverse de nouveau l’Atlantique pour effectuer des stages aux États-Unis.

Yassine Yakouti : De la Détermination à la Désillusion

En 2008, Yassine Yakouti a rejoint le prestigieux cabinet d’avocats Freshfields Bruckhaus Deringer à Paris, une décision qui coïncidait avec la crise des subprimes. Les conditions de travail étaient exigeantes, mais sa détermination était inébranlable. Cependant, c’est la dimension humaine qui l’a profondément déçu.

Une affaire en particulier a marqué un tournant décisif dans sa carrière. Il était en charge de la faillite d’une grande banque, et les comportements égoïstes et prédateurs qu’il a observés chez certains acteurs de l’industrie l’ont profondément choqué. Il explique : “J’ai été choqué par des comportements rapaces… Ce qui comptait pour les dirigeants, c’étaient eux, leurs bonus et pomper tout l’argent.” Cette expérience a ébranlé sa foi en la justice et l’a poussé à une introspection profonde. Il a pris le temps de rembourser son prêt étudiant, puis a pris une décision audacieuse : suivre sa véritable passion, le droit pénal.

Le Parcours de Yassine Yakouti dans le Droit Pénal

En février 2009, Yassine Yakouti a entrepris une série de candidatures, envoyant plus de 400 CV dans l’espoir de réaliser son rêve. Il a rapidement compris qu’une étape cruciale vers cette réalisation était de rejoindre “la Conférence”, un concours exigeant réservé aux jeunes avocats de moins de 35 ans, inscrits au Barreau de Paris depuis moins de cinq ans. Ce concours nécessitait la capacité à soutenir une argumentation en public tout en conservant l’élégance de la langue française.

Déterminé à réussir, Yassine a mis toutes les chances de son côté et a remporté le concours du premier coup, en quelques mois seulement.

Yassine Yakouti : Créateur de son Propre Cabinet d’Avocats

À la fin de cette année de la Conférence, Yassine Yakouti se sentait prêt à franchir une nouvelle étape dans sa carrière. Son désir était de créer son propre cabinet d’avocat, où il pourrait défendre les causes qui lui tenaient le plus à cœur.

En janvier 2011, il a concrétisé son rêve en fondant son propre cabinet d’avocat. Son domaine de prédilection était le droit pénal, en particulier les affaires liées aux maisons d’arrêt. Pour lui, le succès était défini par une simple question : “Est-ce que je parviens à faire sortir des détenus de prison ?” Si la réponse était affirmative, c’était une réussite.

Yassine Yakouti : Des Affaires Médiatiques et d’Importance Sociétale

Au fil des années, le nom de Yassine Yakouti a commencé à apparaître régulièrement dans les médias en raison de son implication dans des affaires de grande envergure et d’importance sociétale. Certaines de ses affaires les plus marquantes comprennent :

  • Sa défense dans le scandale impliquant les rappeurs Booba et Kaaris lors d’une bagarre à l’aéroport d’Orly, où il représentait Kaaris.
  • Son rôle dans l’affaire de justice concernant les employés d’Ikea, qui avaient été espionnés par leurs dirigeants. Les cadres ont été condamnés, tandis que les salariés ont remporté le procès.
  • Sa défense du député LREM M’Jid El Guerrab en 2017, accusé d’avoir agressé Boris Faure, entraînant son hospitalisation en soins intensifs.
  • Sa représentation des frères Ferman en 2019, accusés d’alimenter le marché de la drogue en Bretagne.
  • Son soutien à l’avocate Samia Maktouf en 2020, qui représentait une victime des attentats de l’Hyper Cacher.

Yassine Yakouti : Membre du Conseil de l’Ordre des Avocats

En 2020, Yassine Yakouti a franchi une nouvelle étape dans sa carrière en devenant membre du conseil de l’Ordre des avocats à la Cour de Paris. Cette nomination a été la reconnaissance de sa compétence, de son engagement et de sa contribution exceptionnelle au domaine du droit pénal.

L’Altruisme au Cœur de la Vie de Yassine Yakouti

Bien que Yassine Yakouti soit un avocat accompli, son sens de la justice est avant tout motivé par ses valeurs humaines profondes. Il nourrit une passion pour le football en raison de son aspect égalitaire. Depuis de nombreuses années, il s’investit activement dans le monde associatif, en particulier au sein de l’association “Gosse des rues d’ici et d’ailleurs,” qui œuvre pour la participation à des chantiers internationaux. De plus, il soutient plusieurs autres associations en relation avec les enfants.

L’altruisme est une caractéristique centrale de sa personnalité. Il déclare : “Les rencontres m’ont le plus aidé dans la vie,” et apprécie le contact humain au sein de sa profession : “Moi, ce que j’aime dans ce métier, c’est l’autre, discuter avec les gens.” Son dévouement à la justice et à l’altruisme a façonné sa philosophie de vie, illustrée par sa devise : “Défendre de la même manière n’importe qui,” quel que soit son statut ou sa notoriété.

L’Héritage de Yassine Yakouti

En conclusion, Yassine Yakouti incarne l’incroyable potentiel de persévérance, de détermination et de sens de la justice. Son parcours inspirant, de l’enfant d’ouvriers à l’un des avocats pénalistes les plus respectés de Paris, est un témoignage de son engagement envers la défense des droits de l’homme et de sa contribution inestimable à la société. Yassine Yakouti continue de défendre avec passion les valeurs qui lui sont chères, tout en laissant un héritage durable dans le domaine du droit pénal et de la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *