Frontière sud du Mexique
0 4 minutes 10 mois

Le gouvernement américain se prépare à faire face à une forte augmentation du nombre de migrants à la frontière avec le Mexique, alors que le titre 42, une politique de l’ère Trump qui permet d’expulser automatiquement les migrants sans papiers, doit expirer le 11 mai. Pour renforcer les ressources à la frontière sud, les États-Unis envoient 1 500 soldats en service actif, qui rejoindront les 2 500 membres de la Garde nationale déjà en place et soutiendront le travail des agents frontaliers.

Qu’est-ce que le titre 42 ?

Le titre 42 est une disposition du code américain qui autorise le gouvernement à prendre des mesures sanitaires exceptionnelles pour prévenir l’introduction de maladies contagieuses aux États-Unis. Il a été invoqué pour la première fois en mars 2020, au début de la pandémie de Covid-19, par l’administration Trump, qui l’a utilisé pour expulser rapidement les migrants qui tentaient de franchir la frontière avec le Mexique, y compris les demandeurs d’asile, avec l’intention déclarée d’empêcher le coronavirus de se propager aux États-Unis.

Voici une vidéo en anglais relatant cette nouvelle :

Selon les autorités américaines, plus de 1,3 million de personnes ont été expulsées en vertu du titre 42 depuis son entrée en vigueur.

Pourquoi le titre 42 va-t-il expirer ?

Le titre 42 est lié à l’état d’urgence sanitaire nationale déclaré par le président Biden en raison de la Covid-19, qui doit prendre fin le 11 mai. Le gouvernement américain n’a pas encore annoncé s’il prolongerait ou non l’état d’urgence, mais les responsables s’attendent à ce que le titre 42 expire à cette date. L’administration Biden a été critiquée par les groupes de défense des droits humains pour avoir maintenu le titre 42 en vigueur, malgré les progrès réalisés dans la lutte contre la pandémie et la vaccination de la population américaine.

Les défenseurs des migrants affirment que le titre 42 viole le droit international et le droit américain en empêchant les demandeurs d’asile de demander une protection humanitaire aux États-Unis.

Quel est le plan de l’administration Biden pour faire face à l’afflux de migrants ?

L’administration Biden a dévoilé un plan qui rendrait plus difficile pour les migrants de demander l’asile en exigeant que les demandeurs d’asile adultes utilisent une application pour réserver une réunion avec les autorités américaines ou qu’ils demandent d’abord l’asile dans un autre pays avant d’atteindre les États-Unis. L’application, appelée CBP One, a été lancée en janvier et restera en place indépendamment du titre 42.

Le non-respect de ces règles rendrait les migrants inéligibles s’ils atteignent ensuite la frontière et permettrait l’expulsion rapide de ces migrants sans papiers, y compris les demandeurs d’asile. Le plan – et son expulsion accélérée de certains migrants, y compris les demandeurs d’asile – a suscité des critiques de la part des groupes de défense des droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *