La guerre entre Sarkozy et Hollande
0 4 minutes 5 mois

Nicolas Sarkozy et François Hollande sont deux anciens présidents de la République française qui se sont affrontés lors de l’élection présidentielle de 2012. Depuis, leur relation est marquée par une forte animosité et des attaques réciproques sur divers sujets politiques, économiques ou personnels. Quelles sont les origines et les manifestations de cette tension entre les deux hommes ?

Une passation de pouvoir tendue

Le premier signe de la tension entre Nicolas Sarkozy et François Hollande remonte à la passation de pouvoir qui a eu lieu le 15 mai 2012 au palais de l’Élysée. Selon le protocole, le président sortant doit raccompagner son successeur à la sortie du palais après leur poignée de main symbolique. Or, François Hollande n’a pas respecté cette tradition et a laissé Nicolas Sarkozy partir seul, ce qui a été perçu comme un manque de courtoisie républicaine et de reconnaissance envers son prédécesseur. Nicolas Sarkozy a exprimé son agacement à plusieurs reprises sur ce sujet, tandis que François Hollande a dit plus tard regretter ce geste.

Voici une vidéo relatant les propos de Sarkozy :

Des divergences politiques profondes

Au-delà de cet épisode, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont des visions politiques très différentes, voire opposées, sur de nombreux sujets. Par exemple, ils se sont opposés sur la question du nucléaire, l’un défendant le maintien de cette filière stratégique pour la France, l’autre prévoyant la fermeture progressive de 24 centrales en accord avec les écologistes. Ils ont également eu des désaccords sur la politique étrangère, notamment sur le dossier ukrainien, où Nicolas Sarkozy a plaidé pour la neutralité de l’Ukraine face à la Russie, tandis que François Hollande a soutenu l’intégration européenne du pays et condamné l’annexion de la Crimée par Moscou.

Des attaques personnelles récurrentes

En plus de leurs divergences politiques, Nicolas Sarkozy et François Hollande se sont livrés à des attaques personnelles récurrentes, témoignant d’un profond mépris mutuel. Ainsi, Nicolas Sarkozy aurait déclaré à propos de François Hollande : « Ce n’est pas que je le hais, mais je le méprise ». Il se serait également moqué régulièrement de son physique, notamment de son embonpoint, en lui demandant : « T’as pas pris un kilo ? ». De son côté, François Hollande n’a pas hésité à critiquer le bilan et le comportement de Nicolas Sarkozy, en le qualifiant d’irresponsable, d’gité ou d’imprudent.

Une rivalité sans fin ?

La tension entre Nicolas Sarkozy et François Hollande ne semble pas s’apaiser avec le temps. Les deux anciens présidents continuent de s’écharper sur les plateaux télévisés, dans les livres ou dans les coulisses politiques. Ils se disputent également l’héritage et l’influence au sein de leurs partis respectifs, Les Républicains et le Parti socialiste. Certains observateurs estiment même qu’ils pourraient se retrouver face à face lors de la prochaine élection présidentielle de 2027, si Emmanuel Macron ne se représente pas ou n’est pas réélu. Dans ce cas, la tension entre les deux rivaux pourrait atteindre des sommets inédits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *