Antoine de Saint-Afrique
0 6 minutes 1 mois

Antoine de Saint-Affrique est le nouveau directeur général du groupe Danone depuis le 15 septembre 2021. Il succède à Emmanuel Faber, écarté en mars dernier après une crise de gouvernance et des résultats décevants. Qui est cet homme d’affaires français qui a fait ses armes chez Unilever et Barry Callebaut ? Quelle est sa vision pour le géant de l’agroalimentaire ? Quels sont les défis et les opportunités qui l’attendent ?

Un parcours international chez Unilever et Barry Callebaut

Antoine de Saint-Affrique est né le 26 décembre 1964 à Boulogne-Billancourt. Il est diplômé de l’ESSEC en 1987 et de la Harvard Business School en 2002. Il commence sa carrière chez Unilever en 1989, où il occupe divers postes marketing jusqu’en 1997. Il rejoint ensuite Danone, où il est directeur marketing de Liebig Maille – Amora pendant trois ans. Il retourne chez Unilever en 2000, où il gravit les échelons jusqu’à devenir vice-président exécutif d’Unilever puis président de la branche « food » d’Unilever en 2011. Il y gère des marques emblématiques comme Knorr, Lipton ou Magnum.

En 2015, il quitte Unilever pour prendre la tête de Barry Callebaut, le leader européen du commerce du chocolat. Il y réalise une performance remarquable, en multipliant par deux le cours de l’action du chocolatier suisse en six ans. Il y développe également une stratégie en faveur du chocolat durable, en s’engageant à réduire l’empreinte carbone et à améliorer les conditions de vie des producteurs de cacao.

Une vision stratégique pour Danone

Antoine de Saint-Affrique arrive chez Danone dans un contexte difficile. Le groupe a vu son chiffre d’affaires baisser de 6,6 % en 2020, sous l’effet de la pandémie de Covid-19 qui a affecté ses ventes d’eau et de produits laitiers frais. Il a également subi une pression des actionnaires, qui ont réclamé le départ d’Emmanuel Faber et une meilleure rentabilité.

Voici le premier bilan après l’arrivée d’Antoine de Saint-Afrique :

Le nouveau PDG a présenté le 8 mars 2022 son plan stratégique « Renew Danone », qui vise à renouer avec la croissance et la création de valeur. Ce plan repose sur quatre piliers : restaurer la compétitivité de Danone dans ses catégories et géographies clés ; développer sélectivement la présence de Danone dans certains segments, canaux de distribution et géographies dont elle est absente ; identifier et préparer les axes de croissance du futur ; gérer activement le portefeuille.

Antoine de Saint-Affrique veut ainsi redynamiser les marques phares de Danone, comme Actimel, Activia ou Evian, en misant sur l’innovation, la qualité et la distribution. Il veut aussi renforcer la position de Danone sur des marchés porteurs, comme les produits végétaux, la nutrition infantile ou les pays émergents. Il veut enfin se concentrer sur les activités rentables et se séparer des activités non stratégiques ou déficitaires.

Un engagement pour le double projet économique et social

Antoine de Saint-Affrique ne renie pas le double projet économique et social de Danone, qui a été réaffirmé par l’adoption du statut d’entreprise à mission en juin 2020. Il se dit convaincu que « la performance économique et la responsabilité sociale et environnementale vont ensemble ».

Il s’engage ainsi à poursuivre les objectifs fixés par Danone en matière de santé, de climat, de ressources et d’inclusion. Il veut notamment accélérer la transition vers une agriculture régénératrice, réduire les émissions de gaz à effet de serre, favoriser l’accès à une alimentation saine et durable, et promouvoir la diversité et l’équité au sein du groupe.

Il veut également renforcer le dialogue avec les parties prenantes de Danone, notamment les salariés, les clients, les fournisseurs, les actionnaires et les ONG. Il se dit à l’écoute des attentes et des besoins de chacun, et prêt à travailler en collaboration pour construire un avenir meilleur.

Antoine de Saint-Affrique est donc le nouveau visage de Danone, un leader qui allie vision stratégique, passion pour l’exécution et engagement pour le double projet. Il a pour mission de redresser la performance du groupe, tout en préservant ses valeurs et sa mission. Il peut s’appuyer sur son expérience internationale, sa connaissance du secteur agroalimentaire et sa capacité à fédérer les équipes. Il a devant lui de nombreux défis, mais aussi de belles opportunités, pour faire de Danone une entreprise unique, dotée de solides atouts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *