Une start-up israélienne dans le transport d'hydrogène
0 5 minutes 9 mois

L’hydrogène est considéré comme l’un des vecteurs énergétiques les plus prometteurs pour la transition vers une économie bas carbone. Il permet de produire de l’électricité sans émettre de gaz à effet de serre, à condition qu’il soit produit à partir de sources renouvelables. Toutefois, l’hydrogène présente aussi des défis majeurs en termes de stockage et de transport, car il est très volatil, inflammable et nécessite des infrastructures spécifiques.

C’est là qu’intervient Electriq Global, une start-up basée à Tirat Hacarmel, en Israël, qui a mis au point une nouvelle méthode de séparation de l’hydrogène de l’eau pour créer une énergie renouvelable alternative au carburant. Son carburant zéro émission est inerte, sûr, économe en énergie, facile à transporter, recyclable et d’une densité énergétique supérieure.

Comment fonctionne le carburant d’Electriq Global ?

Le carburant d’Electriq Global est composé d’eau et d’un catalyseur organique appelé BH4 (tétrahydroborate). Lorsque le carburant est injecté dans un réacteur, il libère de l’hydrogène qui alimente une pile à combustible pour produire de l’électricité. Le catalyseur est ensuite récupéré et régénéré à partir d’eau et d’électricité renouvelable, ce qui permet de recycler le carburant indéfiniment.

Selon Electriq Global, son carburant présente plusieurs avantages par rapport à l’hydrogène conventionnel :

  • Il est stable à température et pression ambiantes, ce qui évite les risques d’explosion ou de fuite.
  • Il a une densité énergétique trois fois supérieure à celle de l’hydrogène comprimé ou liquide, ce qui réduit le volume et le poids du réservoir.
  • Il est facile à transporter et à distribuer, sans nécessiter de pipelines ou de stations-service spéciales.
  • Il est moins cher que l’hydrogène produit par électrolyse ou reformage du gaz naturel.

Quelles sont les applications du carburant d’Electriq Global ?

Electriq Global vise principalement les marchés du transport et de la production d’électricité hors réseau. La start-up a déjà réalisé plusieurs démonstrations de son carburant dans des véhicules électriques, des générateurs portables et des grues mobiles. Elle prévoit également de développer des solutions pour les bateaux, les trains, les avions et les camions.

Electriq Global affirme que son carburant peut réduire les émissions de CO2 de 80 % par rapport aux carburants fossiles, tout en offrant une autonomie et une performance similaires. La start-up espère ainsi contribuer à accélérer la transition vers une mobilité durable et décarbonée.

Quels sont les défis et les perspectives d’Electriq Global ?

Electriq Global fait face à une forte concurrence dans le domaine de l’hydrogène, qui attire de plus en plus d’acteurs innovants et d’investissements. La start-up devra donc convaincre les utilisateurs potentiels de son carburant, tant sur le plan technique qu’économique. Elle devra également surmonter les barrières réglementaires et les normes de sécurité liées à l’utilisation de l’hydrogène.

Pour relever ces défis, Electriq Global mise sur sa technologie brevetée et son modèle d’affaires basé sur le partenariat. La start-up ne vend pas son carburant directement aux consommateurs, mais le fournit aux opérateurs locaux qui assurent la distribution et la régénération. Elle compte ainsi créer un réseau mondial de partenaires qui partageront sa vision et ses valeurs.

Electriq Global a déjà noué des collaborations avec des entreprises en Australie, aux Pays-Bas, en Allemagne, au Japon et en Inde. Elle prévoit de lancer son carburant sur le marché en 2024, après avoir achevé la construction de sa nouvelle usine à Tirat Hacarmel, qui lui permettra de produire 100 tonnes de carburant par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *